POLITIQUE
Le Canada envisage une politique sur les voyages en provenance de l’Inde en réponse à une épidémie massive

Le Canada envisage une politique sur les voyages en provenance de l’Inde en réponse à une épidémie massive

Le gouvernement fédéral étudie les vols en provenance d’Inde en raison d’une augmentation massive de cas de COVID-19 qui ravage ce pays, a déclaré mercredi le plus grand médecin de santé publique du Canada alors qu’au moins une province avait exhorté Ottawa à resserrer la frontière.

Le gouvernement croit généralement que limiter les voyages à partir de certains pays ne peut aller que très loin, a déclaré la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada. L’Inde, a-t-elle dit, pourrait présenter un cas particulier.

« Nous ferons une analyse plus approfondie parce que c’est une situation émergente, non seulement à cause de la variante qui nous intéresse à ce stade, mais parce qu’ils ont malheureusement une résurgence très massive dans ce pays », a-t-elle déclaré. « Nous procéderons à nouveau à cette évaluation des risques et nous utiliserons les données que nous avons maintenant collectées à la frontière pour éclairer nos prochaines étapes. »

Tam a déclaré que le Canada avait tendance à adopter une approche plus large, optant pour des «couches de protection» contre les voyageurs de tous les pays.

Elle a souligné les tests de pré-embarquement pour le COVID-19, les tests à l’arrivée et les quarantaines mandatées par le gouvernement.

Mais les appels se multiplient pour qu’Ottawa limite les voyages en provenance de l’Inde et d’autres points chauds.

Les hôpitaux indiens débordés

L’Inde a enregistré près de 300000 nouveaux cas de COVID-19 rien que mercredi, avec 2000 décès supplémentaires liés au virus.

Les hôpitaux en Inde débordent maintenant et l’offre d’oxygène médical est faible. Les efforts pour tester et vacciner les résidents sont en train de baisser et les corps s’entassent dans les morgues et les crématoriums.

Mais le Premier ministre indien Narendra Modi exhorte toujours les États à éviter les verrouillages en créant des zones de micro-confinement pour contrôler les épidémies à la place.

Selon le gouvernement canadien, 35 vols en provenance de l’Inde avec au moins un cas de COVID-19 à bord sont arrivés au Canada au cours des deux dernières semaines.

Les agents de santé collectent des échantillons sur écouvillon pour tester le COVID-19 à New Delhi, en Inde, le vendredi 16 avril 2021. L’Inde a enregistré un autre sommet de 217 353 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, poussant son total depuis le début de la pandémie à plus de 14,2 millions. (Manish Swarup / Associated Press)

Le gouvernement de l’Ontario «supplie» Ottawa d’interdire les voyages en provenance de l’Inde.

Le gouvernement provincial affirme que les cas de COVID-19 affluent à travers les frontières internationales.

Le leader provincial à la Chambre, Paul Calandra, a déclaré que les libéraux fédéraux doivent agir maintenant pour empêcher d’autres variantes de s’infiltrer au Canada.

« Je supplie le Premier ministre de sécuriser nos frontières afin que nous puissions prendre le contrôle de ces variantes internationales », a-t-il déclaré.

Le Canada a limité les voyages en provenance de certains pays au cours de la pandémie.

Un porte-parole de Bill Blair, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a renvoyé CBC News à une entrevue que le ministre a faite avec CTV. Jeu de puissance mercredi.

« Je peux vous confirmer que nous examinons très activement toutes les mesures supplémentaires qui sont ou seront nécessaires pour protéger les Canadiens et j’espère que nous pourrons en partager davantage avec vous dans les 24 heures à venir », a-t-il ajouté. Blair a déclaré dans l’interview.

Fin décembre, le gouvernement a interdit les vols en provenance du Royaume-Uni dans le but d’empêcher une variante contagieuse du COVID 19 qui y avait émergé d’entrer dans ce pays.

L’interdiction a duré jusqu’au début janvier. Finalement, la variante B.1.1.7 s’est installée au Canada.

Mardi, le gouvernement fédéral signalait 67 417 cas de COVID-19 impliquant cette variante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *